Des archéologues ont trouvé les traces d’un village sur pilotis vieux de 3000 ans à quatre mètres sous la surface de l’eau dans la rade de Lucerne. C’est la première fois que des vestiges de constructions palafittes sont découverts dans le lac des Quatre-Cantons.

Les restes du village sur pilotis ont été mis au jour lors de travaux de construction dans la rade de Lucerne, a indiqué jeudi le service d’archéologie du canton de Lucerne. Cette découverte montre que la ville de Lucerne est environ 2000 ans plus vieille que ce que l’on pensait. Des personnes vivaient déjà sur ce site il y a 3000 ans.

Lire également: Les lacustres, du bord de l’eau aux cols des Alpes

De nombreux pieux de bois découverts

La rade de Lucerne est peu profonde. Elle fait l’objet de recherches archéologiques depuis de nombreuses années. Aucune trace de ces «colonies englouties» n’avait été trouvée jusqu’à présent en raison de l’épaisse couche de boue qui recouvre le fond du lac dans la rade.

La pose d’une canalisation a été l’occasion d’une première étude de la stratification du fond du lac. Depuis décembre 2019, une équipe de plongeurs zurichois a exploré la rade. En mars 2020, une pelleteuse a sorti de l’eau de nombreux pieux de bois. Puis des poteries ont été découvertes.

Lire aussi: «Les Suisses ont préféré construire leur mythe sur les Lacustres»

Classement à l'Unesco

Les experts ont alors constaté que la tranchée de la canalisation passe au milieu d’une zone où se trouvent les vestiges des habitations sur pilotis. La datation des bois montre que ces vestiges de peuplement remontent à l’Age du bronze, aux alentours de 1000 avant notre ère.

La découverte dans la rade de Lucerne coïncide avec le 10e anniversaire de l’inscription au Patrimoine mondial de l’Unesco des «habitations préhistoriques sur pilotis autour des Alpes». Sur les 111 sites figurant sur cette liste, 56 sont situés en Suisse dont trois dans le canton de Lucerne. Ils datent de 43 000 à 850 avant J.-C.