peinture

Les traits d’un «peintre archer»

Olivier Morel expose à Genève

Franches et contrastées, les couleurs vous sautent au visage, d’autant plus qu’elles sont appliquées avec vigueur, ce qui donne une impression générale de dynamisme et, du moins dans un premier temps, de joie. Dessinateur, graveur et peintre, et écrivain à ses heures, l’artiste français Olivier Morel s’inspire volontiers de ses voyages en Asie, dont l’intéresse la philosophie, fondée sur l’énergie ou Qi.

La série présentée à la galerie genevoise Red Zone se base sur des photographies ramenées de séjours répétés au Japon. Les évocations de la vie quotidienne, une jeune fille aux cheveux auburn tenant un stand au marché aux puces, les massifs et arbustes en fleurs, camélias, pêchers, se résolvant, tels qu’on les regarde depuis un véhicule en mouvement, en épaisses traces roses, des ponts traditionnellement peints en rouge livrant passage à des camions bleu vif, des paysages citadins, avec leurs enseignes lumineuses – tout concourt à créer une ambiance forte.

Univers semi-fantastique

Cette ambiance à son tour, du fait de la présence d’éléments insolites, tend vers un univers semi-fantastique, où des méduses vous tombent sur la tête et où devant un petit temple, dans la rue, une passante sous son parapluie bleu ciel se protège de la Pluie divine. L’idée étant, suite aux événements de Fukushima et au passage du cyclone Washi, sur l’île de Mindanao, que le peintre a traités par ailleurs, qu’une grave menace plane sur le monde tel que nous le connaissons.

C’est pourquoi la gaieté presque forcée de ces peintures à la couleur acrylique acquiert, selon la volonté d’Olivier Morel qui médite soigneusement ses toiles en apparence improvisées, une résonance plus grave, une nouvelle profondeur. Pour en revenir au sujet des méduses, celles-ci, dans la partie supérieure de la composition, semblent pleuvoir à leur tour – pluie divine – sur un groupe d’alpinistes parvenus épuisés au sommet, et qui semblent fascinés par le gouffre qui les entoure de toutes parts.

Olivier Morel, Le peintre archer , Red Zone, Galerie d’arts contemporains, rue des Bains 40, Genève, tél. 077 485 01 72. Me-ve 14h30-18h30, sa 11h-18h30. Jusqu’au 30 avril.

Publicité