Ce sera en avril. Deux fois, en avril. Puis en juin. L’année prochaine, il se confirmera ce que certains redoutaient: il y aura bien trois festivals dédiés aux séries TV dans la seule France.

Il y a cinq jours, les autorités de Cannes, avec la présidente du futur festival, l’ancienne ministre Fleur Pellerin, ont présenté «Cannes Séries», c’est le nom, de manière encore assez générale. Fleur Pellerin a parlé d’une «manifestation prestigieuse, exigeante mais grand public, glamour et intergénérationnelle». Ce qui ne mange pas de pain de sériephile. A l’origine du projet, le maire (LR) David Lisnard annonce quelque 200 projections publiques et gratuites dans la ville, une compétition internationale avec au moins dix séries inédites, des conférences de créateurs…

Lire aussi: Un grand festival des séries TV? La France a de l’avance, mais elle se déchire

Paris ne lâchera pas

C'est peu ou prou la même structure que Séries Mania, à Paris, qui commence dans une semaine, pour sa 8e édition. Et qui ne compte pas s’arrêter: la Ville et les responsables confirment déjà l’édition 2018. A l’AFP, Laurence Herszberg, directrice de Séries Mania, a laissé deviner sa mauvaise humeur: «Un festival international, cela ne se décrète pas, ça se construit.»

Certains pensent néanmoins que cela se décrète, puisque le gouvernement, de son côté – sous l’ère Fleur Pellerin à la Culture –, veut aussi lancer un festival. Après une molle concurrence entre Paris et Lille, c’est la ville de Martine Aubry qui l’a emporté. Il est désormais confirmé que Lille aura son festival, en juin 2018. Peu avant le prochain coup de sac électoral, l’Etat a même promis un million d’euros.

Une terrible concurrence

La concurrence sera terrible. Pour le côté glamour, stars de séries américaines et paillettes sous le soleil, le festival de TV de Monte Carlo accapare la scène depuis longtemps, en juin. Or, outre les créateurs – peu connus du grand public –, chaque événement a besoin de quelques vedettes. La surenchère annoncée, sur ce point comme sur d’autres, fait craindre une bataille nuisible.


Retrouvez nos articles sur les séries TV.