Retour du sémiologue et romancier italien Umberto Eco avec un roman, intitulé Le Cimetière de Prague, annoncé pour ce printemps chez Grasset. Voilà six ans que l’écrivain n’avait pas signé de roman. Le facétieux Eco s’est inspiré des feuilletons du XIXe pour tisser une intrigue entre la France et l’Italie, entre l’histoire de la Commune et celle de Garibaldi, où la plupart des personnages sont historiques. Mais pas tous. Son imagination lui a-t-elle joué un tour? Il s’est, en tout cas, trouvé des gens pour lui reprocher son personnage principal – entièrement inventé – Simone Simonini, virulent antisémite, à qui Eco attribue la paternité du Protocole des sages de Sion. L’évocation dans son roman de ce faux prisé des nazis a provoqué une mini-polémique en Italie.