Le Verbier Festival a toujours eu la main heureuse avec les opéras présentés en version de concert, concentrant des brochettes de chanteurs dignes des plus grandes scènes mondiales autour de chefs de premier rang. Un ballo in maschera n’a pas failli à cette tradition. Après Don Giovanni en début de festival, cet opéra de la maturité verdienne a cueilli lundi soir un nouveau triomphe dans la Salle des Combins, malgré les imprévus qui l’ont mis en péril. Il y a d’abord eu la pharyngite de la soprano Angela Meade, qui n’a pu tenir le rôle principal féminin d’Amelia qu’avec peine, renonçant à chanter ses deux grands airs – le reste de sa prestation a néanmoins fait briller sa voix souveraine de puissance et de pureté. Puis les mouvements d’un hélicoptère ambulance, à proximité de la salle, ont longuement interrompu la représentation.