Livres

Sur un bateau, avec Magellan

L’Italien Antonio Pigafetta a accompagné le navigateur portugais pendant son tour du monde. Son récit, fabuleuse aventure, est réédité

Le voyage de Magellan (1519-1522) est un des plus célèbres récits de voyage, une aventure fabuleuse, racontée par l’Italien Antonio Pigafetta qui s’embarqua avec le Portugais sous les armes du roi espagnol qui deviendrait Charles Quint. Ce premier tour du monde, Magellan ne l’accomplit pas complètement, puisqu’il mourut en 1521 aux Philippines au cours d’un affrontement avec les indigènes. Il ne pensait d’ailleurs pas faire une boucle mais un aller et retour aux îles Moluques, «où naissent les clous de girofle» et d’où il devait rapporter les précieuses épices. Mais Pigafetta revint, lui, avec une partie des 91 membres survivants parmi les 237 qui embarquèrent en 1519.

Version de poche synthétisée

Son récit fait autorité, mais beaucoup d’inexactitudes ont été reprises de livre en livre, jusque dans le récit de Stefan Zweig, Magellan. En 2007, les Editions Chandeigne publient une édition critique de référence du rapport de Pigafetta, de plus de mille pages. Elle paraît aujourd’hui dans une version de poche synthétisée, mais avec des cartes, une chronologie détaillée et des notes qui rectifient les erreurs ou omissions du chroniqueur et établissent l’identité des marins décédés.

Un voyage long, dangereux, qui a prouvé, en allant vers l’ouest, non que la Terre était ronde, ce qu’on savait, mais qu’elle était «circumnavigable». Le récit de Pigafetta décrit en détail les difficultés du voyage, l’hostilité des marins espagnols, mécontents d’obéir à ce Portugais de Magellan, la mutinerie au large de l’Argentine, la découverte des Patagons en Terre de Feu, la rude traversée du Pacifique et la mort du célèbre navigateur qui donna son nom à un détroit.


Antonio Pigafetta, «Le voyage de Magellan (1519-1522)», édition transcrite, présentée et annotée par Xavier de Castro, Chandeigne, 352 p.

Publicité