Mercredi, le Conseil de Fondation du Grand Théâtre, la direction, la Ville et les partenaires sociaux ont jeté les bases d'un calendrier pour les réformes à venir. Parmi les priorités: une direction à reconstruire, en particulier dans le secteur des Ressources humaines. Les audits Créalyse et Sherwood préconisent des variantes, mais une chose est sûre: «Il ne faut pas simplement un responsable RH mais un service, de sorte à garantir le respect de la personne et celui des statuts», dit Robert Roth, vice-président du Conseil de Fondation. De nouveaux postes (et des gros!) sont à créer. Le rapport Sherwood évalue à 1,5 million la création de ces postes (DRH, directeur technique adjoint, etc.) et à 2,5 millions les charges annuelles supplémentaires pour l'ensemble des réformes structurelles. Les économies gagnées en réduisant la voilure du Grand Théâtre sur deux saisons - alors qu'elles sont déjà partiellement planifiées - seraient trop optimistes. Des solutions sont à trouver, le chantier ne fait que commencer.