Retrouvez sur notre site tous les vendredis et dans nos pages les samedis votre nouvelle rubrique «Sortir», un agenda culturel qui vous suggère concerts, spectacles, expositions, etc. à ne pas manquer dans votre région pour la semaine à venir

Berne

Classique

Pour son troisième concert de la saison, l’Orchestre symphonique Bienne Soleure propose un programme baptisé Lichtglanz, avec notamment – saison oblige – le Concerto pour la nuit de Noël d’Arcangelo Corelli et les Chants bibliques de Dvorák. En invitée, la mezzo-soprano Magdalena Kozená. S. G.

«Lichtglanz», Palais des Congrès, Bienne, le mardi 30 novembre à 19h30.


Fribourg

Humour

La revue satirique Fribug se déroule jusqu’à la fin de l’année à l’Auberge Communale d’Ecuvillens. Mais le 20 décembre, elle quittera le canton de Fribourg et le district de la Sarine pour une représentation genevoise à la Salle Centrale Madeleine. Pourquoi cette incongruité? Tout simplement parce qu’au milieu d’une troupe emmenée par Thierry Meury, Sandrine Viglino et Michel Sapin on trouve un comique amateur du nom de… Pierre Maudet. S. G.

A lire: La revue fribourgeoise, «catharsis personnelle» de Pierre Maudet

«Fribug», Ecuvillens, Auberge Communale, jusqu’au 31 décembre.

Musiques actuelles

La Veveysanne Verveine défend une pop électronique qui, entre piano et machines, bouscule les codes. Le Fri-Son lui donne la semaine prochaine carte blanche pour une soirée qui la verra partager la scène avec le duo jazz-rock Ester Poly (Martina Berther et Béatrice Graf) et le songwriter Lord Kesseli. S. G.

A lire: Verveine, une tisane qui décape

«Artist’s Choice – Curated by Verveine», Fri-Son, Fribourg, le vendredi 3 décembre à 21h.


Genève

Théâtre

Aller à «tout prix» à la Comédie de Genève, c’est possible ce samedi. Si vous souhaitez découvrir Nous aurons encore l’occasion de danser ensemble, une pièce coproduite par la Comédie et inspirée par le film de Federico Fellini Ginger et Fred, vous pourrez débourser ce que bon vous semble entre 5 et 50 francs. La pièce est encore jouée dimanche à 15h. E. Sr

A lire: Un rêve de music-hall avec Federico Fellini à la Comédie de Genève

«Nous aurons encore l’occasion de danser ensemble», Comédie de Genève, le samedi 27 novembre à 18h. Placement libre, billets en vente au guichet ou au 022 320 50 01.

Cinéma

Le festival Palestine: filmer c’est exister revient avec une 10e édition proposant un regard sur Gaza et les liens entre les générations. Près de 30 films sont au programme, avec la présence de cinéastes comme Mohamed Jabaly, Omar Shargawi et Ameen Nayfeh. Le 3 décembre, pour sa clôture, la manifestation proposera à La Gravière une musicale avec le collectif genevois Les Partisans du Hip Hop et la rappeuse lausannoise La Gale. S. G.

A lire: Filmer c’est exister: dix ans de cinéma palestinien à Genève

«Palestine: filmer c’est exister», Cinémas du Grütli et Spoutnik, jusqu’au 3 décembre.


Jura

Théâtre

Créé par Omar Porras dans son antre de Kléber-Méleau, à Renens, Le Conte des contes mêle avec fougue et passion les univers glaçants de Tim Burton et le glamour du cabaret. La pièce poursuit sa tournée romande pour prendre ses quartiers deux soirs durant dans le bel écrin du tout neuf Théâtre du Jura. S. G.

A lire: Omar Porras signe une parfaite claque au covid

«Le Conte des contes», Théâtre du Jura, Delémont, les vendredi 3 et samedi 4 décembre à 20h.


Neuchâtel

Théâtre

Avec L’effort d’être spectateur, l’écrivain, metteur en scène et comédien Pierre Notte se propose de revisiter les conventions théâtrales. Un seul-en-scène pour une sociologie du public et de ses comportements doublé d’une réflexion sur le métier d’artiste, avec ses hauts et ses bas. S. G.

«L’effort d’être spectateur», Théâtre du Passage, Neuchâtel, les vendredi 3 et samedi 4 décembre à 20h.

Exposition

A travers le programme Elles, de A à Z, le Musée des beaux-arts du Locle célèbre Louise Bourgeois (1911-2010), sculptrice et plasticienne française dont l’œuvre n’a été reconnue que tardivement. En marge, la 10e édition de la Triennale de l’art imprimé contemporain met en lumière le travail de plusieurs artistes femmes, dont Batia Suter et Sophie Wietlisbach. S. G.

«Elles, de A à Z», Musée des beaux-arts du Locle, jusqu’au 9 janvier 2022.


Valais

Exposition

Considérée comme la première grande expo d’art féministe, Womanhouse investissait en 1971 une maison abandonnée de Los Angeles. Un demi-siècle plus tard, le Manoir de Martigny célèbre cet anniversaire ainsi que celui du suffrage féminin en Suisse avec un accrochage conçu par des étudiantes et étudiants de l’Ecole de design et Haute Ecole d’art du Valais de Sierre, en collaboration avec des artistes invités. S. G.

«Womanhouse 2021», Manoir de la Ville de Martigny, jusqu’au 30 janvier 2022.

Cinéma

Signé Suzana Mistro, le documentaire A la rencontre des lieux sacrés en Valais invite à un tour du canton à la découverte de lieux qui exercent une attraction aussi bien sur nos sens que notre mental. S. G.

«A la rencontre des lieux sacrés en Valais», Cinéma Capitole, Sion, le dimanche 28 novembre à 10h30. Entrée libre.


Vaud

Festival

Les Urbaines reviennent. Côté musique, on trouvera dans la programmation de ce festival pluridisciplinaire quelques mirabilia musicales. Entre mille choses, on peut conseiller les dystopies de Firas Shehadeh (drone et rythmes en étouffoir), celles de Thoom, qui cabote entre bruit et chanson, ou encore l’étonnante pop ectoplasmique de Yikii. P. S.

«Les Urbaines», Lausanne, divers lieux, du 3 au 5 décembre.

Exposition

Qui n’a pas un jour donné du pain aux cygnes, avant d’apprendre que ce n’était pas une bonne idée? Mais c’est un fait, le majestueux oiseau fascine. Or il n’y a pas si longtemps que cela, il s’agissait d’un animal exotique… C’est ce que nous apprend le Musée du Léman à travers une exposition joliment intitulée Le Lac du cygne et célébrant la manière dont il est devenu un emblème de l’iconographie lacustre. S. G.

«Le Lac du cygne», Musée du Léman, Nyon, jusqu’au 18 septembre 2022.