Heureusement, il y a le dernier duo d’amour Pur ti miro, pur ti godo, sublime hymne à l’accomplissement amoureux et au flamboiement du désir. Lors de ce moment enfin dépouillé, où la lumière attise les sens dans une nuit vibrante, Néron et Poppée s’abandonnent finalement à leur passion, allongés entre deux sièges dorés formant un lit au sol.