Le hasard du calendrier fait que sortent ce mercredi dans les salles romandes deux films posthumes de Roger Michell, décédé en septembre dernier, et réalisateur en 1999, avec Coup de foudre à Notting Hill, d’une comédie romantique devenue culte. Et tandis que dans la fiction The Duke il dirige Helen Mirren, inoubliable interprète d’Elisabeth II dans The Queen (Stephen Frears, 2006), c’est la reine elle-même qu’il met en scène dans Elisabeth. Regards(s) singulier(s), un documentaire de montage dont le titre n’est pas trompeur.