Sept protagonistes affrontent la police dans des combats de rue, au milieu des gaz lacrymogènes et des cocktails Molotov. Certains sont de jeunes manifestants, perchés tout à l’avant des barricades. D’autres des retraités, venus apporter leur soutien à cette jeunesse en révolte. Ces scènes constituent le cœur du nouveau documentaire du réalisateur hongkongais Kiwi Chow, La Révolution de notre temps.

Filmé entre août et novembre 2019, alors que la cité portuaire vivait son plus important mouvement de contestation depuis sa rétrocession à la Chine en 1997, ce témoignage de deux heures et demie documente l’élan de rébellion qui s’est saisi du petit territoire dans le sillage d’une loi – retirée depuis – autorisant les extraditions vers la Chine et sa mue vers un mouvement réclamant davantage de démocratie à Hongkong. «J’ai voulu mettre en lumière la menace chinoise à laquelle nous faisons face, explique Kiwi Chow. Il s’agit d’un thème important pour Hongkong mais aussi pour le reste du monde.»