Les acteurs

Alassane Ouattara, né en 1942, issu d’une grande famille fortunée du nord de la Côte d’Ivoire, musulman. Marié à une femme d’affaires française, Dominique Nouvian. Economiste, il a exercé de hautes fonctions au FMI. De 1990 à 1993, il est premier ministre. Ses rivaux invoquent le concept d’ivoirité pour l’écarter du pouvoir: il serait «de nationalité douteuse», vu ses origines burkinabées.

Laurent Gbagbo, né en 1945, dans une famille modeste. Catholique puis évangéliste. Historien, syndicaliste, anticolonialiste, marié à Simone, militante comme lui, et à Nady, musulmane du Nord. Exerce la fonction de président de 2000 à 2010, période marquée par la guerre civile entre le Nord et le Sud, de 2002 à 2007, puis à nouveau en 2010.

Les deux hommes ont été alliés et ennemis.

ö Le conflit

– Octobre 2010. Les deux sont candidats à la présidence. Après des troubles, une Commission électorale indépendante donne Ouattara vainqueur. Gbagbo refuse de l’accepter. La Communauté internationale soutient Ouattara, enfermé à l’Hôtel du Golf à Abidjan. Guerre civile.

– 11 avril 2011. Gbagbo arrêté.

– 6 mai 2011. Ouattara prête serment comme président.

– 30 novembre. Accusé de crimes contre l’humanité, Gbagbo est transféré à La Haye pour être jugé par la Cour pénale internationale.