Livres

Un Far West des Etats désunis

Maxim Loskutoff signe un recueil de nouvelles grave et cocasse à la fois sur une portion de pays en proie à une crise d’identité qui le précipite vers la guerre civile

Le titre de ce recueil de 12 nouvelles ravira instinctivement les amoureux de l’Ouest américain. Sauf que derrière les images d’Epinal de Monument Valley, Grand Canyon, Lake Powell, Zion ou Yellowstone, il y a un Far West bien écorné, désidéalisé, démystifié. C’est le parti pris de l’écrivain américain Maxim Loskutoff, qui a grandi dans plusieurs petites villes de l’Ouest, pour un premier ouvrage de fiction à rebrousse-poil. Ce professeur à l’Université de Missoula dans l’Etat du Montana nous raconte un western dépoussiéré, très contemporain, blessé, révolté et désuni.

Douze histoires qui résonnent entre elles et qui font écho, de près ou de loin, à un épisode réel, mais revisité, réinventé et poussé à son extrême: l’occupation en janvier 2016 d’un refuge dans un parc naturel de l’Oregon, propriété de l’Etat fédéral, par une milice armée composée de cow-boys, de paysans et de survivalistes antigouvernementaux. Des rebelles terriens contestant la mainmise de Washington sur de vastes territoires, survivance de la conquête de l’Ouest. L’intervention policière s’était soldée par un mort et huit arrestations.