Tout commence par un gargouillement, montant du ventre de Blanche Gardin. A peine sortie de scène, la caméra la filme en train de dégraffer sa robe satinée de courtisane, costume de son dernier spectacle, en grimaçant. Tenaillée par des problèmes intestinaux chroniques, l’humoriste court les gastro-entérologues et gobe des laxatifs depuis cinq ans, apprend-on. Cinq ans? C’est aussi la durée de sa carrière dans le stand-up. Et si les deux étaient liés…? La reine des blagues grinçantes et de l’autodérision a fini par récolter l’«énergie négative» du public qui se moque d’elle, assène un naturopathe en l’auscultant pieds nus. Pour ne plus «pourrir de l’intérieur», c’est décidé: Blanche Gardin arrête l’humour.