Financement en partie helvétique

Des Suisses auraient participé au financement du film Welcome to New York. Parmi eux, Vartan Sirmakes, président de la société horlogère genevoise Franck Muller. Selon Le Nouvel Observateur, il aurait versé «un petit pourcentage seulement». Vartan Sirmakes aurait déclaré que Gérard Depardieu «nous fait rire, nous égaie». D’après le patron de l’entreprise, l’acteur français est un «être hors du commun». Depuis la publication de l’article, Vartan Sirmakes ne veut plus s’exprimer sur ce financement. «Il ne souhaite faire aucun commentaire», selon son service de presse. Sassoun Sirmakes, patron de la société horlogère Cvstos, confirme toutefois que son père a bel et bien bourse délié. «Je me réjouis que mon père ait contribué financièrement à la réalisation du film. Et s’il était projeté à Cannes, Gérard Depardieu, ami et ambassadeur de la marque, a promis de porter l’une de nos montres.» Peut-être celle avec un cadran gravé de l’aigle à deux têtes de la Russie, pays pour lequel l’acteur ne cache pas sa sympathie. «Ce serait un maximum de visibilité pour nous», poursuit Sassoun Sirmakes. L’un de leurs amis, un agent immobilier suisse, aurait aussi mis la main au portefeuille, d’après l’hebdomadaire français, qui parle toutefois d’une production à petit budget.