■ A Naples, un Hôpital du livre pour rendre sa valeur à l’écrit