Dans le fauteuil en velours seconde main poussé contre la fenêtre, le corps s'enfonce plus que prévu. Tant pis, on y est bien, tout compte fait. L'animation du marché sur le boulevard de Grancy se mêle aux propos de comptoir dans un brouhaha sécurisant pour qui n'aime pas lire seul. Et, finalement, le bruit du chantier voisin n'a pas de quoi décourager le lecteur, tant qu'il reste à l'intérieur.

Offrir au client un endroit pour lire était l'une des idées de départ à l'ouverture du Café de Grancy, il y a bientôt deux ans. «Nous ne voulions pas d'un restaurant vide entre les repas, explique Anne Pittet, l'une des associés. Le salon et l'installation d'Internet sans fil, on y a tout de suite pensé. Une manière de dire à nos clients: restez le temps que vous voudrez!»

L'endroit est chaleureux avec son style récup, ses lampes de design italien, son air de brasserie un doigt branchée pour trentenaires cultivés. Une vieille panetière du XIXe recyclée en bibliothèque sépare les lecteurs des mangeurs toujours nombreux à l'heure des repas. Sur les rayons, on trouve de tout: des Picsous, une collection de vieux Marabout (de Comment répondre à un enfant à L'art de dresser la table), des jeux pour enfants, le Scrabble et le Master Mind. La panetière du Café de Grancy est un endroit que les adeptes de bookcrossing choisissent de temps en temps pour abandonner un ouvrage avec l'étiquette «Prenez-moi» dans le but qu'un lecteur inconnu s'en empare. Une vocation qui ne déplaît pas à la jeune tenancière d'auberge, qui enseignait le français avant de serpenter à toute allure entre les tables.Si elle avait à prendre un peude repos, là, devant la fenêtre, Anne Pittet le ferait avecun Maupassant ou unHouellebecq entre les mains. Entre les siècles d'écriture, elle refuse de choisir.

Lecture choisie: le sixième volume du «Larousse du XXe siècle», publié sous la direction de Paul Augé en 1933 (Paris, Librairie Larousse). Découvert sur la panetière.

Café de Grancy, av. du Rond-Point 1, 1006 Lausanne (à deux minutes de la gare). Tél. 021/616 86 66. Fermé le mardi. Brunch le samedi et le dimanche de 10h à 15h. Café scientifique les premiers lundis du mois. Non fumeur aux heures des repas dès le 1er mai.

Cette chronique présente chaque jour jusqu'à l'ouverture du Salon du livre de Genève un endroit public de Suisse propice à la lecture.