De là à dire que les tombes ont des voix. Qu'elles inspirent ou livrent l'élan poétique de leurs occupants. Allez savoir. Le cimetière de Fluntern surplombe la ville de Zurich. A quelques mètres du zoo, les villas du Zürich- berg à ses pieds, il est noyé dans une forêt de feuillus. Pour beaucoup responsables de son charme.

Là-haut, c'est la demeure, notamment, des écrivains James Joyce et Elias Canetti. Le premier, décédé en 1941, a eu droit à une statue le représentant, un livre entre les mains; le second (1905-1994) à une stèle discrète cernée de verdure. L'un comme l'autre sont très recherchés par les visiteurs d'ici ou d'ailleurs.

Mais au-delà de ses célébrités, ce champ du repos a d'autres atouts. Souvent, la brume matinale lui confère des airs hitchcockiens. Parfois, c'est la faune très proche grâce au zoo voisin qui assure l'arrière-fond sonore. La plupart du temps, ce sont les commentaires des passants ou joggeurs du Zürichberg, nombreux par beau temps à s'échapper du stress urbain.

Ouvert en 1887, le cimetière de Fluntern s'étend aujourd'hui sur 33250 m2. C'est une composition très disparate de pierres tombales, de sculptures pour le moins originales et de richesses végétales. A chaque fois, l'ambiance y est particulière, énigmatique à souhait. Des bancs jalonnent les allées et il n'est pas rare d'y rencontrer un lecteur attardé. D'autres préfèrent les champs qui s'étalent en contrebas, eux aussi garnis d'invitations à la halte. Seul hic pour la concentration: dur de résister au panorama qu'offrent les Alpes, le lac et la ville à ses pieds.

Lecture choisie: «Berühmte und vergessene Tote auf Zürichs Friedhöfen» («Les Morts célèbres et oubliés des cimetières zurichois») de Daniel Foppa, Limmatverlag (2000, complété en 2003). Ils sont tous évoqués, de Gottlieb Duttweiler à Friedrich Glauser.

Cimetière de Fluntern: depuis la gare de Zurich environ quinze minutes de tram avec le 6 jusqu'au terminus du zoo. Restauration possible à l'Hôtel Zürichberg, voisin du cimetière.

Cette chronique présente chaque jour jusqu'à l'ouverture du Salon du livre de Genève un endroit public de Suisse propice à la lecture.