Pierre Tchernia c'était une voix, c'était un look, c'était une bonhommie, c'était un humour, c'était une rondeur...Et c'était surtout, pour les téléspectateurs, une connaissance encyclopédique du cinéma, à l'enseigne de l'émission jeu phare (qu'il créa et dirigea avec Jacques Rouland): «Monsieur Cinéma». Une émission qui connut plusieurs métamorphoses et qu'il anima de 1967 à 1972, puis de 1975 à 1980.

Tous les cinéphiles se souviennent de ces instants magiques où, après la présentation de l'actualité cinématographique de la semaine, le matois et impassible Pierre Tchernia posait à deux candidats ses fameuses questions de culture cinéphilique qu'avait rédigées Jean-Claude Romer.

Mais Pierre Tchernia ce ne fut pas que «Monsieur Cinéma». Ce fut aussi une floppée d'autres émissions tv prestigieuses ou mythiques, qu'il créa également, comme «L'ami public numéro Un», entendez par là Walt Disney; co-présenta, «Discorama», «Cinq colonnes à la une», Le francophonissime»... On en passe et on en oublie, évidemment.

De francs succès au cinéma

Doué d'un talent multiforme qu'il canalisa dans l'audiovisuel - il a fait l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC), dont il était diplômé, Pierre Tchernia a aussi épanoui son savoir faire et son humour dans le domaine cinématographique: en compagnie de René Goscinny il signe son premier long-métrage en 1972, Le Viager, avec inénarrable Michel Serrault dans le rôle principal, et un redoutable plateau en escorte: Michel Galabru (le méphitique Dr Léon Galipeau) , Claude Brasseur, Yves Robert, Jean Carmet, Jean Richard, Odette Laure, Gérard Depardieu à ses débuts, Rosy Varte et Jean-Pierre Darras. Succès assuré pour cette délicieuse rosserie à la française.

Il remettra cela en 1974 dans Les Gaspards, avec à nouveau, un plateau de derrière les fagots:  Serrault, Galabru, Depardieu et Carmet, mais aussi Philippe Noiret, Annie Cordy et Chantal Goya.

C'est donc aujourd'hui une figure culte de l'audiovisuel français qui disparaît. Et avec lui, tout un pan de biens des souvenirs et de bien des rires!