A l’instar du réalisateur belge Lukas Dhont, qui a bouleversé la Croisette avec le drame adolescent Close, la Française Léonor Serraille accède avec son deuxième long métrage à la compétition officielle après avoir reçu pour le premier la Caméra d’or suite à une sélection dans la section Un Certain Regard. La comparaison s’arrête là, Un Petit Frère étant l’exact opposé de cette œuvre sensible, juste et insondable qu’est Close.