«C’est le magazine germanique le plus pointu, sans équivalent francophone», se félicite Aviel Cahn en accueillant la nomination du Grand Théâtre de Genève comme «Meilleure maison d’opéra 2020» par l’Opernwelt.

«Je suis particulièrement honoré de recevoir pour la première fois ce «roi des prix», après d’autres différents à l’Opéra des Flandres. C’est une formidable surprise, après seulement un an de travail, et une grande reconnaissance pour la scène genevoise.»

50 critiques internationaux

Créé en 1960, le mensuel berlinois Opernwelt distribue des distinctions depuis 1994. Le jury, composé de 50 critiques internationaux, en délivre sept par an (maison d’opéra, mise en scène, metteur en scène/metteuse en scène, chanteur/chanteuse, décorateur-costumier/décoratrice-costumière, orchestre, création).

Après Lyon, Bruxelles et Strasbourg, le GTG s’inscrit ainsi avec Francfort dans le lot des scènes européennes qui comptent. Le chef Titus Engel, qui a dirigé Einstein on the Beach à Genève, a été élu meilleur chef de l’année. «Ils ont dû vouloir saluer la nouvelle ligne, la modernité, le courage de certaines productions et le choix des œuvres et artistes.»