Ce ne sont pas moins de six romans d’Amos Oz – dont Une Histoire d’amour et de ténèbres, deux recueils de nouvelles, un essai et une conférence qui sont réunis dans ce Quarto Gallimard. Généreusement illustrée, cette traversée de l’œuvre a été conçue en collaboration avec l’écrivain et figure du mouvement pour la paix en Israël, disparu fin 2018.

Lire aussi: La parole vive d’Amos Oz

Par où commencer? Peut-être par Seule la mer, le roman en forme de poème dont il se disait le plus fier. «En fait, je ne le considère pas comme m’appartenant, nuançait-il dans un entretien avec son éditrice Shira Hadad. Je ne sais pas d’où il sort. A croire qu’il m’a traversé de part en part pour ressortir de l’autre côté.»

On ne manquera pas de lire aussi la postface de Fania Oz-Salzberger, fille de l’auteur, où elle écrit: «Mon père le savait jusqu’au cœur de ses os: si on parvient à verbaliser la violence, on peut résoudre les conflits. En tout cas, les conflits politiques.»


Amos Oz, «Œuvres». Romans. Quarto Gallimard, 1710 p.

Oeuvres

Amos Oz, Nicholas de Lange, Fania Oz-Salzberger, Collectif

Editions Gallimard, 1411 p.

Acheter sur payot.ch