Longtemps accaparé par sa maison d'opéra en Allemagne, Tobias Richter occupera bientôt deux postes en Suisse romande. Depuis fin 2004, il a repris le Septembre musical de Montreux-Vevey. Dès l'été 2009, il quittera la Deutsche Oper am Rhein, à Dusseldorf et Duisbourg, pour prendre les commandes du Grand Théâtre de Genève.

En attendant sa venue à Genève, ce boulimique de musique, metteur en scène à ses heures, fils du chef d'orchestre et organiste Karl Richter (1926-1981), lève le voile sur la programmation de son festival sur la Riviera. L'affiche 2008, bien qu'un rien consensuelle, est de haute tenue.

Soucieux de rendre au Septembre musical son éclat d'antan, Tobias Richter s'est évertué - avec un budget extrêmement serré: 1, 9 million de francs - à introduire à nouveau la musique symphonique, à privilégier la musique de chambre et à donner la parole à de jeunes étoiles. Pour la première fois, l'OSR et l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich se produiront ensemble dans le Requiem de Berlioz sous la baguette de Marek Janowski. Christian Zacharias et l'OCL, l'Ensemble Contrechamps mené par le compositeur autrichien d'origine suisse Beat Furrer dans une œuvre forte (Fama) complètent le volet «helvétique».

De grandes formations sont attendues: la Staatskapelle de Dresde et son chef Fabio Luisi, le Symphonica Toscanini (orchestre constitué de solistes de l'Académie nationale de Sainte-Cécile et de la Scala) et Lorin Maazel, le Royal Philharmonic de Londres et Charles Dutoit.

Gidon Kremer et ses amis dans un spectacle de sketches musicaux, les pianistes Grigory Sokolov, Angela Hewitt et Jean-Yves Thibaudet, les frères Capuçon promettent de beaux moments. Les talents de l'Académie de Verbier (le pianiste David Kadouch) et du Concours international Tchaïkovski de Montreux sont aussi à découvrir!

Septembre musical, du 28 août au 14 septembre. (Loc. 021/962 80 05 ou http://www.septmus.ch)