Livres

Un autre tambour qui mérite de refaire du bruit

Le roman que William Melvin Kelley écrivit à l’âge de 24 ans retrouve la lumière après des décennies d’oubli. En se mettant dans la peau des Blancs, l’écrivain afro-américain signait une charge puissante sur la haine raciale

C’est un article paru dans l’édition de janvier 2018 du magazine The New Yorker qui a redonné une seconde vie au roman Un Autre Tambour de l’écrivain afro-américain William Melvin Kelley, publié en 1962 et oublié depuis, tout comme son auteur décédé en février 2017. Une journaliste du réputé hebdomadaire de la côte Est dit être tombée sur une édition originale du livre dans une brocante. Quelques mois plus tard, elle publie un très long article intitulé: «Le géant oublié de la littérature américaine». Le roman est réédité aux Etats-Unis en octobre 2018 et l’éditeur français Delcourt Littérature a eu fin nez de traduire et de publier cette fiction transgressive sur les problèmes raciaux et sociaux des années 1960.

Lire aussi: Toni Morrison, les origines du racisme