C’est jour de fête sur la planète terre, car Bubble présente sa nouvelle création: le B-bot. Plus désirable qu’un smartphone, dont il a toutes les options plus d’autres comme celles de léviter ou de se transformer en mini moto, ce robot ovoïde blanc, dont l’aspect renvoie à l’antédiluvien lapin Nabaztag ainsi qu’à Baymax, le synthézoïde marshmallow de Big Hero (2015), est programmé pour devenir le meilleur ami des têtes blondes. Quelque 100 millions d’unités vendues par jour! Flanqués de leur inséparable compagnon de jeu, tous les enfants sont au top du fun, à l’exception de Barney, dépourvu de cyber copain. Garçon sensible, orphelin de mère, affublé d’une babouchka tonitruante et d’un père incolore, ce petit gars aux oreilles décollées s’inscrit dans une lignée d’inadaptés sociaux qui remonte à l’Elliott de E.T.