La création lyrique contemporaine tient un carré d’as britannique. Le compositeur George Benjamin, le librettiste Martin Crimp, la scénographe Vicki Mortimer et la metteuse en scène Katie Mitchell. Après le fameux Written on skin, qui connaît une carrière fulgurante depuis 2012, leur nouvelle collaboration s’inscrit dans la même lignée vertueuse. L’opéra Lessons in love and violence fascine, tant sur le plan musical que théâtral.

De passage à Lyon, le spectacle a été créé à Londres en 2018 avant de partir pour Amsterdam et Hambourg. Il rejoindra bientôt Chicago, Barcelone et Madrid. L’avenir dira si d’autres scènes le reprendront. En attendant, on possède là un ouvrage contemporain qui vit fort, et qui vit bien.