On y croise le fétiche arumbaya de Tintin sur la piste d'un trésor, et l'on piétine dans les files d'attente de dédicaces au salon de la BD d'Angoulême. Mais la cavale fantasmatique de Marco à sa sortie de prison après un casse foireux, la mémoire en mille morceaux et des visions de méduses plein la tête n'a rien d'une aventure ni d'un graphisme classiques. Et pourquoi Nadège, ou celle qu'il prend pour son ancienne amie, s'accroche à lui dans sa dérive «speedée» et incohérente, malgré les menaces de ses anciens complices?

Un récit tragi-comique halluciné, le destin brisé d'un paumé, un polar hors du commun et, pied de nez final, les dangers de l'euro pour les planqueurs de magots, l'auteur de Série noire Pecherot et le dessinateur Pourquié, auteur de quelques histoires courtes dans des magazines, livrent un premier album parfaitement maîtrisé.