Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
L’affiche de Dave McKeen.
© DR

Bande dessinée

Une chauve-souris et un concombre au menu de BDFIL

Dave McKean et Mandryka sont les invités d’honneur d’une manifestation qui mène les festivaliers en aéronef électrique et choie les enfants

De la capitale vaudoise, Dave McKean, né à Taplow, Berkshire, ne connaissait qu’une chose: The Lausanne Concert, un disque live d’Astor Piazzolla enregistré au MAD en 1989. Il s’en est souvenu en créant l’affiche de BDFIL, dont il est l’invité d’honneur: un musicien fait chauffer son bandonéon jusqu’à ce que l’instrument se défasse en leporello truffé de Mickeys. L’assonance de bande (dessinée) et band (onéon) fait exulter Dominique Radrizzani, qui dirige sa quatrième édition du rendez-vous lausannois.

Choisir Dave McKean, génial mais relativement méconnu sous nos latitudes, comme invité d’honneur est audacieux. Le dessinateur anglais a révolutionné la figuration narrative en y introduisant la picturalité. Il permet aussi au festival international de sortir d’une forme de francophonocentrisme.

Derrière l’auteur d’un Batman particulièrement fuligineux s’étendent les dunes du Désert de la Folie douce que le Concombre masqué arpente depuis plus de cinquante ans sous la plume du génial Nikita Mandryka. Toujours vert, le fabuleux légume sait parler aux enfants, friands de récits illustrés, et aux anciens enfants, car la bande dessinée est le genre littéraire qui touche le plus la fibre nostalgique. Par ailleurs, les têtes blondes peuvent s’éclater graphiquement dans un espace dessiné par Anouk Ricard.

Chaque année, BDFIL commande un travail de création à quelques dessinateurs. Après Mickey, la fondue au chester et les chats de Steinlen, les heureux élus ne partent pas d’un schéma iconique, mais d’un scénario de Jacques Lob, dessiné par Pichard en 1985. Leur mandat consistait à réinventer les trois dernières pages de L’aéronef électrique. Blutch, Pétillon, Frederik Peeters ou Catherine Meurisse ont répondu présent.

BD numérique et création, Thomas Ott: Route 66, Sundays & Dailies: la BD dans la presse américaine et Georges Schwizgebel complètent le programme. Sans oublier l’exposition Nouveau Talent 2018, des concerts de dessin et autres animations.


Lausanne. Du je 13 au lundi 17 septembre, www.bdfil.ch

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps