Les quartiers industriels réaffectés du Kreis 5, deviennent un noyau d'importance internationale pour l'art. En quelques années, Zurich est ainsi devenu un centre incontournable. Proche du futur site destiné au musée Flick, la Löwenbrau Areal – qui abrite la Kunsthalle et la mythique galerie Hauser & Wirth – sera enrichie par la Galerie de Pury & Luxembourg et l'Espace Daros qui dès le mois de mai y montera des expositions thématiques – une première, car la collection de Stephan Schmidheiny gérée par Daros Services AG n'a que très rarement été présentée au public. L'espace s'ouvre le 4 mai prochain avec In the power of painting, une exposition rassemblant des œuvres de Warhol, Polke et Richter. Risquerait-on la saturation à «Zuriwest»? «Absolument pas, réagit un observateur de la scène zurichoise. Le phénomène qui s'amorce montre qu'il y a une forte demande. Friedrich-Christian Flick ainsi que Daros comptent parmi les meilleurs clients de Hauser & Wirth, qui eux-mêmes achètent chez Phillips, c'est une concentration unique au monde.» L'arrivée de la galerie de Pury & Luxembourg constitue-t-elle une concurrence pour les galeries? Chez Hauser & Wirth, on préfère ne pas répondre. En attaquant de face les galeristes, Simon de Pury réalise un vieux rêve. Du côté du musée Flick, on salue la proximité de ces hauts lieux de l'art et on se réjouit de l'apport de visiteurs que cette concentration peut apporter.