Un gros cube, un petit cube? La taille varie selon ce que chacun voudra (et pourra) débourser pour aider à l'agrandissement du Musée d'art et d'histoire de Genève. Dès 50 francs pour le modèle presse-papiers, dès 100000 francs pour un cube plus imposant, mais toujours tout en transparence. Le tout est conçu par Jean Nouvel à l'image de son projet. Dessinés en 1998 déjà, vainqueurs d'un concours, les plans de l'architecte français consistent, rappelons-le, à remplir la cour du musée avec une structure de verre et de métal.

Déjà 25 millions de francs

En février 2007, le Conseil municipal de la Ville de Genève a voté un crédit d'études de 3,6 millions de francs pour l'agrandissement et le réaménagement du musée, à condition que 40 millions de francs - soit environ la moitié du budget de construction envisagé - proviennent de financements privés à trouver par la Fondation pour l'agrandissement du MAH qui venait alors de voir le jour. Ce mercredi, celle-ci, qui réunit politiciens de divers bords et professionnels de la communication, annonçait 25000 francs d'engagements fermes. Et des promesses pour les 15000 francs restant à trouver, normalement, d'ici à fin octobre.

Mais, au-delà du bilan provisoire, sa conférence de presse visait à annoncer une souscription publique, lancée le mercredi 9 septembre par une nocturne festive au musée. Au programme: vernissage des salles beaux-arts tout juste restaurées après des écroulements de corniche, du nouvel accrochage archéologique et d'une exposition de l'annexe (toujours fermée faute de sécurité) du Musée de l'horlogerie. Et puis discours, visites commentées des catacombes aux greniers, et cocktail dînatoire. Très politicienne, Martine Brunschwig Graf, membre du comité, explique que la fondation ne souhaite pas trouver simplement de grands mécènes mais aussi susciter une large participation citoyenne.

Sans doute la fondation espère-t-elle que l'ambiance festive du 9 septembre incitera les visiteurs à s'engager. Mais elle a aussi ouvert un site internet (http://www.fondation-musee.ch) où quelques clics suffisent pour verser sa contribution. Et, s'il s'agit de convaincre les citoyens de base, il faut aussi passer les étapes institutionnelles. C'est pour cela que Jean Nouvel viendra lui-même présenter son projet à la Commission des monuments, de la nature et des sites de l'Etat de Genève le 28 octobre prochain.