Art

Une fondation pour chapeauter Plateforme 10

Le futur pôle muséal lausannois devrait être placé sous la gouvernance d’une fondation de droit public, annonce le Conseil d’Etat vaudois

Les différentes institutions qui composent la mosaïque de Plateforme 10, le pôle muséal situé à la gare de Lausanne, seront chapeautées par une fondation de droit public. Le Conseil d’Etat a annoncé mardi matin, lors d’une conférence de presse organisée à l’intérieur du Musée cantonal des beaux-arts (MCBA, qui sera officiellement inauguré les 5 et 6 octobre), avoir soumis au Grand Conseil un projet de loi qui devrait aboutir à la constitution de la Fondation Plateforme 10. Son conseil de direction comprendra notamment les responsables des trois musées du site (MCBA, Elysée, Mudac) et sera régi par une directrice ou un directeur général. Une nomination que l’on peut déjà qualifier de cruciale pour l’avenir et la visibilité de ce vaste espace de 25 000 m2 qui aspire à devenir un quartier des arts au rayonnement international.

Lire aussi: Klimt et Kokoschka, premières stars du nouveau Musée des beaux-arts vaudois

Nouveau concours d'architecture

Représenté par Cesla Amarelle et Pascal Broulis, le Conseil d’Etat a également annoncé une demande de crédits d’un montant total de 7,6 millions. Cette somme sera allouée à différentes affectations, dont la végétalisation de différentes zones, pour un total de 5000 m2 rendus à la nature. Elle servira également à lancer un nouveau concours d’architecture, début 2020, autour de l’aménagement de l’accès principal au site depuis la place de la Gare. La route qui mène à l’achèvement du projet Plateforme 10 est encore longue. Le chantier sera terminé en 2021 avec l’inauguration du Musée de l’Elysée et du Mudac, ainsi que d’une rampe de mobilité douce qu’accompagnera un parcours botanique didactique.

Publicité