Nos villes invisibles. Leur spleen, leur soliloque, leur placidité. Dans les soubassements de la Maison Tavel à Genève, l’exposition La Ville devant soi sonde jusqu’au 9 janvier ces quartiers douteux, ces artères capitales, ces excroissances urbaines belliqueuses qui forment un tissu si familier qu’on ne le voit plus.