«Editer n'est pas un acte grave, mais nécessaire, un geste simple»: c'est le credo de Laurent Schlittler, qui vient de créer sa petite structure éditoriale, Navarino, à Lausanne. Alors que les éditeurs établis depuis longtemps sur la place romande crient au désastre, le désir d'accomplir ce «geste nécessaire» pousse toujours à l'acte des courageux. Ainsi entre autres à Genève, récemment, les Editions Encre fraîche, et maintenant, à Lausanne, Navarino Editions. Toutes se donnent pour projet d'accueillir des textes qui n'ont pas leur place dans les lieux existants.

Laurent Schlittler a fondé Navarino (du nom du café québécois où son projet a pris forme) parce qu'il n'y avait pas, en Suisse romande, de relève au sein de sa génération – entre 30 et 40 ans. Né en 1966, il vit de sa plume, qu'il a mise au service de différents modes d'écriture: rédacteur pour la publicité et pour différents médias; publication de textes littéraires dans des revues – Archipel, Ecriture, Les Acariens. Il se défend d'avoir un projet alternatif, et cherche la diversité des genres. Le typographe Christian Tännler a élaboré une maquette sobre et soignée. Deux livres en témoignent, bien visibles à l'étalage, un rouge et un bleu.

Le rouge, c'est celui de Laurent Schlittler lui-même. On est pas des guignols: le titre déjà manifeste le parti pris de langage parlé. Lieu du psychodrame: la filiale romande d'une agence de pub alémanique. Dans ce huis clos, trois guignols, justement, s'emploient à restituer en français les slogans émis par le centre. La promiscuité et la précarité engendrent l'habituel alliage de haine, de suspicion que génèrent les territoires exigus. On suit leurs mouvements minuscules pendant trois jours de crise. Sensibilisé aux tensions entre une minorité et la langue dominante par un séjour au Québec, Laurent Schlittler restitue les nôtres avec humour et précision.

A l'opposé de cet univers confiné, Far West/Extrême-Orient parcourt à pas menus de grands espaces. Philippe Testa trace en petits tableaux un itinéraire qui va, le titre l'indique, de la Californie au Japon et au Vietnam. Ce sont des choses vues, instantanés à la Hopper. Un dragueur maladroit prend une gifle dans un bar asiatique. Dans une station-service, des vieux avalent lentement leurs haricots au lard. «On se laisserait prendre à leur jeu», pense le voyageur. Le lecteur, lui, le suit volontiers dans son périple.

La librairie Basta, 4, rue du Petit- Rocher, à Lausanne, et l'hebdomadaire «Domaine public» invitent au lancement de Navarino Editions le 19 mars dès 11 h. Des comédiens liront des extraits des deux livres.