Elle est sortie en mars pour annoncer la période de Pâques. Le virus ayant aussi terrassé le monde discographique, la Passion selon saint Matthieu de Bach interprétée par l’ensemble Gli Angeli de Stephan MacLeod a malheureusement été condamnée à vivre virtuellement, en attendant des jours meilleurs. Ces jours bénis arrivent enfin pour la distribution en magasin alors que le premier concert public vient de reprendre au Studio Ansermet. Depuis plus de deux mois, la parution estampillée Claves a fait le buzz. 

Alors que les bacs étaient encore inaccessibles, c’est sur le web que le succès a grandi. Il est même devenu assez fulgurant en un temps record. Quatre semaines ont en effet suffi pour que cette nouvelle Passion épurée devienne elle aussi virale. Plus de 450 000 streamings sur le site du label suisse: la direction de la maison de disques n’avait jamais vu ça. L’épidémie musicale a dépassé de quatre fois ce que les meilleurs pronostics pouvaient laisser espérer.