C’est un beau livre: grand format, papier glacé, et à chaque double page sa couleur. Elsa Whyte, diplômée de l’Ecole du Louvre, y présente 40 œuvres, connues ou plus confidentielles, choisies en raison des émotions qu’elles expriment: la tristesse, pour un fragment de céramique funéraire de la Grèce du VIIIe siècle avant notre ère; la colère figée d’un masque antique, détail d’une statue en marbre du XIe siècle; la honte d’Adam et Eve chassés de l’Eden sur une fresque de Masaccio, et plus près de nous Courbet (l’angoisse), Degas (l’abattement), Brancusi (la passion), Tamara de Lempicka (l’insolence), Frida Kahlo (la douleur)…

Lire aussi: Une loupe pour les p’tits loups

Une description, une explication ainsi qu’une mise en situation accompagnent les personnages représentés dans ce musée des émotions, et elles sont toutes d’un grand intérêt, peut-être car les interrogations et les suppositions s’invitent volontiers dans les commentaires: à quoi pense la jeune Julie, fille de Berthe Morisot, au moment où sa mère la peint, rêveuse et mélancolique? Et l’ouvreuse de Hopper, d’où vient l’ennui qui la tenaille? Les informations sont édifiantes et rendent formidablement vivants ces modèles – et tellement humains celles et ceux qui les représentent.

Agir pour réfléchir

«La collection qui permet aux plus jeunes de développer leur esprit curieux et scientifique.» C’est ainsi que l’éditeur Nathan présente la série de documentaires «La science est dans…». A ce jour, quatre titres sont sortis: La science est dans l’eau – le citron – l’œuf – le papier. Le concept est réjouissant: dix expériences sont proposées autour d’un élément ou d’un objet que l’enfant côtoie quotidiennement, afin d’en découvrir les propriétés, les qualités souvent surprenantes. Cécile Jugla et Jack Guichard excellent à proposer des manipulations simples, ludiques et pourtant bluffantes!

Couper une banane avec un bout de magazine, tester le principe de capillarité, éprouver la solidité de simples feuilles roulées, recycler soi-même du papier: après chaque expérimentation, une phrase énonce une conclusion, posant ainsi l’apprentissage. Agir pour réfléchir, expérimenter pour comprendre: quels beaux principes! Les illustrations pleines de malice de Laurent Simon achèvent de rendre cette science joyeuse.


Elsa Whyte
Le Musée des émotions – 40 chefs-d’œuvre livrent leurs secrets
La Martinière Jeunesse
Dès 9 ans

Cécile Jugla et Jack Guichard
Illustrations Laurent Simon
La science est dans le papier
Nathan
Dès 5 ans