Situé au centre de la Birmanie, le mont Popa est un volcan dont la dernière éruption date du Ve siècle av. J.-C. Sur une de ces cheminées, haute de 737 mètres, trône l’imposant monastère bouddhiste de Taung Kalat. Depuis vendredi dernier, on peut l’admirer, survolé par un drone, dans une vidéo proposée par Shelduck Production. La petite structure valaisanne met en ligne depuis trois semaines, chaque vendredi à 16h, un épisode du Myanmar depuis les airs, une série invitant à la découverte des plus beaux paysages birmans.

A sa tête, Baptiste Mabillard, 20 ans, passionné par ce qu’il appelle le pouvoir de l’audiovisuel. A l’adolescence, afin de pouvoir assouvir sa passion, il décidait de se lancer dans un apprentissage de boulanger-pâtissier, ce qui lui laissait une partie de ses journées de libre. En autodidacte, grâce aux ressources trouvées sur internet, et notamment aux master class proposées par de grands réalisateurs, il s’est formé à la réalisation. Et à 18 ans, enfin majeur, CFC en poche, il enregistrait au Registre du commerce la Sàrl Shelduck Production.

Convaincu que les drones sont l’avenir du film de voyage, le Valaison décide alors de se spécialiser dans les images aériennes. Avec l’appui des offices du tourisme régionaux, il réalise d’abord la série – en 42 épisodes! – Le Valais depuis les airs, qui offre des panoramas impressionnants de la Grande-Dixence, de Zermatt ou d’Evolène. Au début du mois de mars dernier, c’est donc en Birmanie qu’il débarquait. Son but: tourner non une série mais un documentaire. Grâce à un partenariat avec l’agence de voyages spécialisée Tourasia, il a pu obtenir les autorisations nécessaires au survol de sites protégés.

A l’approche de la fermeture des frontières, Baptiste Mabillard a finalement dû rentrer en urgence. Entre les vols repoussés ou annulés, son rapatriement a été épique. Une fois de retour à Sion, il a alors décidé de repousser son projet de documentaire et, dans l’attente, de monter une nouvelle série, afin de pallier l’absence de grandes vacances lointaines. «Je souhaite simplement proposer de belles images et permettre aux gens de s’évader quelques instants», dit-il.


La série documentaire «Le Myanmar depuis les airs» est visible, à raison d’un épisode mis en ligne chaque vendredi à 16h, sur la chaîne YouTube de Shelduck Production. Retrouvez tous les articles de la rubrique «Un jour, une idée».