Quatre ans après sa première mondiale en Corée du Sud à l’enseigne du Busan International Film Festival, Une Urgence ordinaire profite de la rentrée pour tenter sa chance dans les salles romandes. Coproduction maroco-suisse, ce deuxième long métrage de Mohcine Besri après Les Mécréants (2011) se déroule quasiment entièrement dans les urgences d’un hôpital public de Casablanca où est admis un jeune homme qu’on a vu sauter d’un pont sous les yeux d’un marchand préférant détourner le regard, et qui a survécu en atterrissant sur un camion transportant des moutons.