Devant nous, un immense portrait de ce qui ressemble à un embryon d'alien. Un peu plus loin, un petit cratère renferme en son centre un permis de séjour. On s'interroge, étrangement séduits par cette mise en scène perturbante avant de comprendre: Aliens Among Us, de l'artiste fribourgeois Alfatih, est une réflexion autour de l'altérité et de l'enracinement. 

Cette installation fait partie des nombreuses autres exposées sur les quatre niveaux de l'Espace Arlaud, place de la Riponne. Lancée vendredi passé, la 23e édition du festival les Urbaines s'y prolonge jusqu’au 15 décembre. Après un week-end dense consacré à l’art vivant, le festival transdisciplinaire dédié aux esthétiques émergentes présente des œuvres surfant entre le jeu et l’imaginaire subtil et met en lumière des problématiques sociétales.