Un été caniculaire. Un camping dans les Landes écrasé par le soleil. Léonard, 17 ans, un adolescent mal dans sa peau. C’est le dernier jour des vacances. Le soir venu, témoin inopiné et immobile, il assiste à la mort du jeune Oscar, qui s’étrangle avec les cordes d’une balançoire. Dans une chaleur qui étouffe toute lucidité, Léonard enterre le corps dans le sable, sur la plage. Ni vu ni connu. Acte absurde, irréparable. «Oscar est mort parce que je l’ai regardé mourir, sans bouger.» Rester de marbre, est-ce tuer? Le lendemain, il se lie avec une fille, Luce, qui fricotait avec Oscar.