Poésie

Je vais te chanter la ballade des gens amoureux, selon Christine de Pizan

A la fin du Moyen Age, Christine de Pizan fut l’une des premières voix de la littérature française. C’était aussi une grande amoureuse, comme en témoignent ses «Cent Ballades d’amant et de dame» fraîchement rééditées

On présente souvent Christine de Pizan (1364-1430) non seulement comme l’une des premières voix féminines de la littérature francophone, mais aussi comme l’une de ses premières voix féministes – sa Cité des dames est une charge importante contre les poncifs misogynes de tous ordres. Christine de Pizan fut également une femme savante, tout autant à l’aise dans les domaines de l’histoire que de la réflexion politique ou de la didactique.

Lire aussi: Les chevaliers du fiel: de quoi riait-on au Moyen Age?