Podcast

Comment Valentin, 25 ans, a choisi de consacrer sa vie à Dieu

Aujourd’hui, peu sont les jeunes qui ont la foi. Valentin, Romand de 25 ans, est l’un d’eux. Il raconte au micro de «Brise Glace» pourquoi il a décidé, à l’aube de sa vingtaine, qu’il deviendrait prêtre

La jeunesse, pour beaucoup, c’est être libre, voyager, tomber amoureux, faire des folies. Beaucoup de folies. Celle de Valentin est un peu différente. Parce qu’à l’âge de 20 ans, ce Romand a choisi de consacrer sa vie à Dieu. En d’autres termes, de devenir prêtre.

Une décision pour le moins radicale mais qui n’est pas venue de nulle part: Valentin a grandi dans une famille habitée par la foi catholique, entre messes du dimanche et prières du soir. Mais jamais l’idée de rejoindre les ordres ne lui était apparue avant ses 19 ans, lorsqu’un séjour chez les bonnes sœurs lui ouvre soudainement les yeux.

Sacrifices et joies

Cette voie, qu’il poursuit aujourd’hui depuis cinq ans, n’est évidemment pas sans renoncements, qu’ils soient professionnels, romantiques ou sexuels. En tant que séminariste, Valentin a des cours à suivre, un programme strict, et ce manque de latitude lui pèse parfois. La décision n’a pas non plus été simple à expliquer, dans un monde où peu de jeunes ont la foi, et où la frénésie du divertissement a largement pris le pas sur le recueillement. Certains amis n’ont pas compris, d’autres se sont éloignés un temps.

Depuis son diocèse fribourgeois, où s’est invité Brise Glace, Valentin raconte, avec pudeur et un sourire timide, ce long parcours fait de sacrifices mais aussi de grandes joies. Et surtout, sa quête d’une vie vraie, une vie qui compte, celle qui lui permettra d’être la meilleure version de lui-même.

Publicité