Accusé de pédocriminalité dans le livre Le Consentement de Vanessa Springora, Gabriel Matzneff avait promis qu’il organiserait sa défense dans un livre. L’homme qui avouait, et revendiquait ouvertement ses relations avec de jeunes filles, ou de jeunes garçons, se retrouvait en janvier dernier au cœur d’une tempête médiatique. Les révélations du livre – présenté comme un récit littéraire par son autrice – ont fait exploser une bombe dans le microcosme éditorial parisien.

«La part de fiction est totalement absente de mon livre, à la nuance près qu’un récit littéraire à caractère autobiographique n’est ni un procès-verbal ni un article de presse, expliquait Vanessa Springora. Il tamise nécessairement les faits par le prisme de la subjectivité. Et se déroule selon une logique qui relève de l’œuvre et des choix formels de l’auteur. C’est aussi l’un des sujets du Consentement.» Depuis la promesse d’un livre formulant sa propre défense, en juillet 2020, Gabriel Matzneff avait fait profil bas. Or, selon les informations recueillies par le site ActuaLitté, non seulement l’ouvrage est achevé, mais il s’apprête à sortir.