Accusé de pédocriminalité dans le livre Le Consentement de Vanessa Springora, Gabriel Matzneff avait promis qu’il organiserait sa défense dans un livre. L’homme qui avouait, et revendiquait ouvertement ses relations avec de jeunes filles, ou de jeunes garçons, se retrouvait en janvier dernier au cœur d’une tempête médiatique. Les révélations du livre – présenté comme un récit littéraire par son autrice – ont fait exploser une bombe dans le microcosme éditorial parisien.