Festival classique

Variations à la plage

Le festival de Tannay étend son activité sur Gland et renforce sa programmation artistique

Sept ans, l’âge de raison? Du côté des Variations musicales de Tannay, c’est aussi celui de la passion. Pour la septième saison du festival vaudois, le président Serge Schmidt et la vice-présidente Françoise de Courten ont eu une idée. Essaimer sur la commune de Gland. Avec la responsable de la culture de la ville voisine, Isabelle Monney, l’idée a pris la forme d’une joyeuse initiative. Un concert à la plage. C’est un pari, une aventure un peu folle. Mais un joli message de liberté et une collaboration décomplexée.

Sur les sept concerts annoncés entre le 19 et le 28 août à l’occasion de deux longs week-ends consécutifs, le second rendez-vous est donc prévu en plein air. Au bord du lac, les chaises seront directement disposées dans l’herbe de la prairie qui descend vers l’eau. «Je les vois comme si j’y étais, salive le syndic de Tannay. Les deux pianos face à face devant la vue du lac et des montagnes: ce sera magique!»

Un moment rare, certainement, si la météo joue le jeu. En cas de pluie, le concert sera reporté la semaine suivante et si vraiment les cieux étaient fâchés, il se verrait déplacé en automne dans la salle du théâtre de Gland. Dans tous les cas, les sœurs Hufuk et Bahar Dördüncü seront aux claviers dans un programme qui rassemble à quatre mains les Danses hongroises de Brahms, Ma mère l’Oye de Ravel et la 2e Suite de Rachmaninov, alors que les Variations sur un thème de Haydn de Brahms et celles sur un thème de Paganini de Lutoslawsi se déclineront à deux pianos.

Locomotives musicales

A rayon stars: Vadim Repin (en trio avec Alexandre Kniazev au violoncelle et Andrei Korobeinikov au piano), et Renaud Capuçon (aussi en trio avec David Kadouch au piano et Edgar Moreau au violoncelle, ou encore avec l’orchestre de Chambre de Bâle qu’il mènera au premier pupitre) feront office de locomotives musicales.

La tradition veut qu’un jeune musicien soit à l’honneur chaque année. Ce sera le tour de la violoncelliste valaisane Estelle Revaz. Et il y aura aussi le «Concert des familles» gratuit, très prisé, où le public se rend en rangs serrés. Cette fois, le Songe d’une Nuit d’été de Mendelssohn sera à l'affiche sous la direction musicale d’Ahmed Hamdy, avec la collaboration de Joan Mompart en récitant et d’un chœur d’enfants.

Enfin, c'est la légèreté qui inaugurera la manifestation, implantée sous tente aux côtés du magnifique séquoia du château. Le trompettiste Romain Leleu donnera avec l‘ensemble Convergences des œuvres de Kosma, Piazzola, Jobin, Morricone, Turina, Britten, Doutreland et Dinicu. Un patchwork coloré que les jeunes de moins de seize ans pourront apprécier sans délier bourse, comme tout le reste de la programmation.


Variations musicales de Tannay du 19 au 28 août. Rens: 0900 800 800, www.musicales-tannay.ch

Publicité