Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
La maison-atelier De Grandi à Corseaux.
© Laurent Gilliéron/KEYSTONE

Immobilier

Quand le vent de la modernité habitait la Riviera

L’exposition présentée cet automne par L’Atelier De Grandi, à Corseaux, met en lumière l’émergence du style international sur la Riviera vaudoise pendant l’entre-deux-guerres

Sur la colline de Corseaux, parmi les maisons familiales à deux pans, se démarque une villa blanche à toit plat, construite pour le peintre veveysan d’origine piémontaise Italo De Grandi. Emblème remarquable de l’architecture fonctionnelle et rationnelle du style international, elle a été réalisée en 1939 par l’architecte italien Alberto Sartoris. Cette maison est, en raison de sa qualité architecturale, étroitement liée à la petite maison des parents de Le Corbusier, la célèbre Villa Le Lac, située en contrebas, sur les rives du Léman. Les deux maisons font ainsi d’un petit coin de la Riviera vaudoise un lieu privilégié pour le développement de l’architecture moderne.

En 2017, lors des travaux de restauration de la villa familiale en vue d’en faire un musée, Pierre et François De Grandi ont contacté les Archives de la construction moderne de l’EPFL, dirigées par Salvatore Aprea, qui détiennent le fonds de l’architecte Alberto Sartoris. De cette rencontre est née l’idée de réaliser une exposition sur les villas modernes de style international réalisées sur la Riviera vaudoise durant l’entre-deux-guerres.

Musée et œuvre architecturale

L’occasion de mettre en valeur photographies, plans, dessins, sérigraphies, maquettes dans un lieu qui remplit la double fonction de musée et d’œuvre d’architecture. En plus des villas conçues par Sartoris et Le Corbusier, d’autres réalisations d’architectes modernes d’envergure tels que René Bonnard, Jack Cornaz, Jacques Favarger, Alexandre Ferenczy, Hermann Hanselmann sont dévoilées.

«Cette exposition est un acte fondateur d’une série de recherches et investigations autour de la modernité architecturale en Suisse romande. Il s’agit d’une partie de l’histoire qui n’a pas reçu la même attention que, par exemple, la modernité dans la partie alémanique de la Suisse, note Salvatore Aprea, commissaire de l’exposition. Une constellation de réalisations architecturales a projeté la région romande dans un univers générateur de modernité. Et dans cet univers, l’Arc lémanique est un milieu privilégié parce qu’il est habité par des commanditaires souvent plus qu’ailleurs ouverts aux changements.»


«Habiter la modernité», du 6 septembre au 29 novembre au Musée L’Atelier De Grandi, chemin d’Entre-deux-Villes 7, à Corseaux.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Comment faire peur au cinéma?

Du «Voyage sur la Lune» à «La nonne» en passant par le «Projet blair witch»: comment le film d'épouvante est-il né et comment ses codes ont-ils évolué au fil du temps? Décryptage en images

Comment faire peur au cinéma?

n/a