Une master class de chant à Verbier. Un poème d’amour mis en musique par Gabriel Fauré. Et un jeune chanteur qui interprète ce texte dans lequel le poète tombe amoureux d’«une passante aux doux yeux» et cherche à l’aborder. «Si vous l’attaquez comme ça, c’est foutu d’avance!» Véronique Gens ne mâche pas ses mots. Elle corrige un chanteur dont les accents un peu rustres, un peu cavaliers ne cadrent pas avec un poème aussi délicat.