A Verbier, les concerts se succèdent à une cadence effrénée avec des bonheurs divers et variés. Les changements de programme n’ont pas facilité la tâche des organisateurs. Parmi les coups de cœur, le Français Alexandre Kantorow – qui remplaçait au pied levé Arcadi Volodos – a livré un récital exceptionnel mercredi à la Salle des Combins. Son piano se distingue par une très large palette de nuances et couleurs. Il orchestre les plans sonores et creuse les lignes avec une conscience aiguë de leur trajectoire harmonique. Il passe de textures burinées (à la Gilels) à des sonorités translucides et cristallines.