Quoi de neuf sur les cimes de Verbier? Beethoven. Si la programmation du festival classique et le compositeur de Bonn n’ont en soi rien de nouveau, leur association résonne de façon particulière. C’est en effet la première fois en vingt-sept ans d’existence que la manifestation estivale déroule un fil rouge sur sa programmation.

Le fondateur Martin Engstroem n’est pourtant pas fan des thématiques. Il estime qu’elles enferment l’imaginaire plus qu’elles ne l’ouvrent. «C’est une pratique très germanique qui ne me touche pas particulièrement, explique le directeur. La musique est assez vaste et les interprètes assez nombreux pour attiser l’intérêt sans avoir besoin d’une orientation.»