Depuis plusieurs mois, le Verbier Festival a les allures d'un chantier. La réfaction du rendez-vous musical valaisan semble s'achever aujourd'hui, après une période agitée, marquée notamment par le départ inattendu d'UBS, sponsor principal remplacé par la commune de Bagnes, le canton du Valais, la Loterie Romande et par le soutien de plusieurs mécènes. Le directeur de la manifestation, Martin Engstroem, a probablement mis la dernière brique du chantier en annonçant hier l'arrivée dans la station alpestre du chef d'orchestre lausannois Charles Dutoit. Dès la prochaine édition, qui débutera le 17 juillet 2009, il sera le nouveau directeur musical du Verbier Festival Orchestra.

Cette figure prestigieuse du paysage classique ne cesse de faire parler de lui avec ses récentes nominations au poste de chef principal du Philadelphia Orchestra et à celui de directeur artistique du Royal Philharmonic de Londres. Avec cette phalange, il sera aussi résident du Septembre Musical de Montreux-Vevey pendant les cinq éditions à venir.

A Verbier, Charles Dutoit prend la place de James Levine, qui lui, s'est engagé avec le festival de Tanglewood et ne pourra plus être présent en Suisse durant le mois de juillet. Pour Martin Engstroem, le choix de sa succession a été limpide: «Depuis trois ans, Charles Dutoit dirige l'orchestre dans les tournées qui suivent le festival. L'année passée, il nous a accompagnés avec Martha Argerich en Amérique du Nord et partout où on est allé, on a recueilli des ovations. Le rapport entre les musiciens et le chef est excellent et une partie d'entre eux est invitée à Miyazaki, au Japon, où le maestro anime un festival. Pour nous, c'est une chance de pouvoir compter sur lui.»

Les jeunes musiciens de l'orchestre continueront d'être suivis et formés par les premiers pupitres du Metropolitan Opera de New York. Quand à James Levine, il demeure dans le sérail avec le titre de Conducteur Laureate.