L’ouverture du nouveau roman de Rose-Marie Pagnard est foudroyante et féroce. Douze molosses échappés d’une cage se jettent sur leur maître et se vengent d’avoir été délaissés. Une petite fille de 6 ans a ouvert la porte: Gloria Vynil, l’héroïne de ce récit fantasque et passionné. En une page et demie, le trauma fondateur de la vie de Gloria est exposé. L’épisode meurtrier est ensuite enfoui dans son inconscient, et pèse durant des années sur la famille des Vynil.

Lire aussi:Les personnages de Rose-Marie Pagnard vacillent, c’est ainsi qu’ils parviennent à avancer sur le vide