Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Le manuscrit de «Du fait de cuisine», livre de recettes de maître Chiquart (XVe siècle).
© FCC Sarah Vez

Exposition

Vices et vertus de bouche à Chillon

«L’eau à la bouche - boire et manger au Moyen Age» propose jusqu’en avril prochain un passionnant voyage dans les méandres de la gastronomie médiévale. A goûter avec l’esprit et la langue

Maître Chiquart n’y allait pas de main morte. Quand le duc de Savoie Amédée VIII lui commandait un banquet, ce cuisinier de légende du XVe siècle alignait des exigences que Gargantua n’aurait pas reniées: «60 gros porcs, 100 porcelets, 100 bœufs, 130 moutons, […] 200 chevreaux, 200 agneaux, 100 veaux, 2000 têtes de volailles, 6000 œufs», etc., ad lib.

Cette liste de courses est extraite du livre de recettes du maître-queux, intitulé Du fait de cuisine. Et ce manuscrit est au cœur d’une exposition (tout simplement intitulée L’eau à la bouche - boire et manger au Moyen Age) qui ouvrira ses portes le 14 septembre au château de Chillon.

Lire aussi: Des cavernes au supermarché: la longue histoire de l’alimentation

Toute l’alimentation du Moyen Age

Conceptualisé par Eva Pibiri, professeure d’histoire médiévale à l’Université de Lausanne, le parcours, qui emprunte bon nombre de salles du château, se présente comme un voyage englobant la totalité du thème de l’alimentation au Moyen Age. On y trouvera des trésors: le manuscrit précité (mais aussi, par exemple, la version sédunoise du Viandier de Taillevent); des pièces d’arts de la table issues des fouilles archéologiques effectuées à Chillon; ou encore une reconstitution du banquet qui a célébré, en 1434 à Chambéry, les noces du fils d’Amédée VIII, Louis de Genève, avec Anne de Lusignan, princesse de Chypre.

L’invention du péché de gourmandise

On y trouvera surtout de passionnants tableaux didactiques: sur l’invention du péché de gourmandise (gula, en latin), sur la géopolitique et la mystique des épices, sur la symbolique des couleurs ou encore sur la hiérarchisation des aliments – ce qui pousse sous terre (pensez aux oignons) est destiné aux pauvres, alors que le gibier avicole est réservé aux nantis. Tout ici apparaît clair et intelligent, ce qui n’est pas la pire des manières de mettre en appétit.


«L’eau à la bouche - boire et manger au Moyen Age». Château de Chillon. Du 14 septembre 2018 au 28 avril 2019. Ouvert tous les jours, de 9h à 19h. L’exposition sera accompagnée d’un cycle de conférences, d’ateliers pour enfants et de visites gourmandes.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo culture

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

Un soir à la rédaction du Temps. La salle de réunion est transformée en labo photo géant éclairé de rouge. Au milieu de la pièce, l'artiste Yann Marussich, rendu photosensible. Sur son corps nu se développent des titres du «Temps». 60 spectateurs assistent à l'expérience qui dure 45 minutes.

Le performeur Yann Marussich se fait imprimer Le Temps sur le corps

n/a
© Arnaud Mathier/Le Temps